Partagez | .
 

 À la frontière du royaume. [PV Frioniel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lystö Kharlan
Hôte de l'Esper Odin
avatar

Age : 25
Messages : 6

Gils : 550
Contrée natale : Héra
Classe : Holy Knight
Guilde : Northern Flakes
Grade : Nouvelle recrue

Guide du voyageur
Niveau: 1
Expérience:
0/1000  (0/1000)
Quêtes:

MessageSujet: À la frontière du royaume. [PV Frioniel]   Mer 10 Juil - 16:47

Plusieurs jours se sont écoulés depuis que Lystö a obtenu son Esper. Ce n'était pas facile au début car il ne savait pas vraiment comment le contrôler ou user de ses immenses pouvoirs. Dans chaque grandes villes, il existe des guildes qui ont été créées très spécialement pour les hôtes, afin qu'ils puissent se réunir et effectuer des missions dangereuses ensemble afin de protéger les leurs. C'est donc ici qu'il put faire des rencontres sympathiques et s'améliorer. Lystö traînait souvent entre la ville et le dangereux royaume des glaces. C'était un bon endroit pour s'entraîner contre des créatures maléfiques si on ne s'aventure pas trop loin, au-delà de la frontière. Comme chaque jour depuis peu, il décime quelques monstres pour parfaire son art sain de la chevalerie. Les loups-démons et les trolls des glaces sont les créatures les plus fréquentes en ces lieux. Le Holy Knight arriva à un campement désert dans la neige. Le feu brûle encore, et quelques affaires éparpillées sont encore là. Sûrement des gardes de la ville qui patrouillaient par là.

Lystö : « Bizarre... D'habitude, ils ne quittent jamais leur camp avant d'effacer complètement leurs traces. Or ici, on dirait qu'ils sont partis à la hâte. Il y a même des traces de lutte dans la neige, qui seront bientôt effacées... »

Il s'approcha avec prudence et s'agenouilla pour examiner le sol et les indices le recouvrant. Il s'agissait au minimum de deux trolls. Au vu du giclement du sang, les gardes ont été pris par surprise et blessés, voire même tués. Comme il n'y a pas de cadavres, ils ont surement dû être emportés pour se faire dévorer. En suivant les légères traces de sang dues à des gouttelettes, Lystö pénétra un peu plus loin dans la tempête grondante, jusqu'à arriver à une petite grotte, d'où émanent des bruits étranges et répugnants. Toujours sur ses gardes, il avança au pas, bouclier en avant. Comme il l'avait déduit, les trolls mangeaient les restes de ces pauvres gardes qui n'avaient rien vu venir. Sans faire de bruit, il couru rapidement vers l'un deux, et malgré le bruit de son armure, parvint à lui asséner un coup direct dans l'omoplate gauche, le poussant la bête à émettre un cri strident. Cette dernière se retourna avec un grand mouvement du bras pour tenter d'éjecter Lystö, mais il para avec son fidèle bouclier pour amoindrir le recul. Sans que les deux hurluberlus n'aient eu le temps de comprendre, le jeune paladin asséna un coup d'épée circulaire rotatif et acheva sa proie, séparant son corps en deux morceaux bien distincts. Loin d'être idiot, le deuxième tenta de s'enfuir en courant sur ses quatre pattes en direction de la sortie.

Lystö : « Zut ! Il risque de m'échapper, je suis loin de pouvoir courir aussi vite que lui avec tout ce poids sur moi ! »

D'un sifflement de la bouche, Lystö fit apparaître Sleipnir, le fidèle destrier de son Galadrim. Il le chevaucha rapidement et rattrapa le monstre en proie à la terreur. Après l'avoir atteint, il sauta sur le dos de la bête et planta verticalement son épée dans toute sa longueur à travers la nuque. Ce qui conduit littéralement et sans douleur le troll dans la mort. Exténué, il extirpa son arme et pris soin de la nettoyer afin qu'elle ne s'émousse pas. Il en profita également pour prendre une petite pause, à l'abri du vent glacial sous un rocher. Il consomma les quelques provisions qu'il avait emporté, mâchant lentement pour savourer ce regain de vitalité très bref.

Lystö : « Fiou... Bon, je suis à court de nourriture, la nuit ne va pas tarder à tomber, il vaudrait mieux mettre les voiles dès que possible... »

Odin : « C'est en effet une sage décision, les créatures nocturnes de ces lieux voyagent souvent en nombre et sont extrêmement dangereuses si l'on est pas préparé à les affronter. »

Bien d'accord avec son Esper, Lystö se mit immédiatement en route, sous un début de tempête. La ville n'était pas très loin, on l'apercevait d'ailleurs. Seulement, il ne semblait pas seul. Avec l'odeur des trolls sur lui, d'autres créatures pourraient bien le poursuivre jusqu'aux portes de la cité. Mais ce n'était pas encore ça... Odin ressentait comme une présence silmériane non loin de lui. Par contre, elle se déplaçait extrêmement vite, ce qui n'était pas commun. Elle ne semblait pas à sa poursuite.

Odin : « Prends garde Lystö, je le vois à l'horizon derrière nous, il ne va pas tarder à nous dépasser. J'ignore par contre ses intentions. »

Tout en marchant, le paladin se retourna et observa l'air inquiet.

Lystö : « ... »
Revenir en haut Aller en bas
Frioniel Hölvengar
Hôte de l'Esper Golem
avatar

Age : 25
Messages : 11

Gils : 950
Contrée natale : Héra
Classe : Hunter
Guilde : Northern Flakes
Grade : Nouvelle recrue

Guide du voyageur
Niveau: 2
Expérience:
0/2000  (0/2000)
Quêtes:

MessageSujet: Re: À la frontière du royaume. [PV Frioniel]   Lun 15 Juil - 19:43

La quête du serpent de givre n'avait pas été très difficile, et s'était clôturée d'une bien belle façon. Il était toujours agréable pour Frioniel de sauver un animal, même si celui-ci s'avérait dangereux. Il n'était pas toujours question de préserver les espèces, puisqu'il lui arrivait de traquer certaines d'entre elles pour des raisons quelconques, mais le simple fait de sauver de temps en temps l'une d'entre elles lui permettait de se détendre un peu. Juste après ce sauvetage, le jeune Hunter partit avec son fidèle compagnon de route. Peu de temps après être repartis du grand lac gelé, Frioniel sentit une odeur pestilentielle. Firion le museau en avant, confirma le danger, en expirant un râle de mécontentement. Alors que le danger se faisait de plus en plus présent, une tempête se leva, inquiétant le maître et son animal. D'un seul coup, un rugissement assourdissant résonna au milieu de l'océan de glace, ce qui accentua la méfiance de Frioniel, à défaut de l'effrayer. Tous les sens en alerte, il regarda Firion, qui rugit doucement pour confirmer.

Frioniel :"Mmmh...on est mal barrés alors. Va falloir la jouer en souplesse, cette chose sait pister, mais nous aussi."

En avançant plus encore dans l'étendue de neige qui commençait à s'épaissir d'une dangereuse façon, Frioniel aperçut une trace encore fraîche, de cinq fois la taille d'un chocobo, munie de griffes extraordinaires, et ayant facilement pénétré la couche de neige pour s'enfoncer trente centimètres plus bas, indiquant un poids conséquent et une puissance terrifiante. La tension monta d'un cran après une telle découverte, et Frioniel dû se résoudre à établir un plan d'attaque.

Frioniel :"Je dirai environ quinze mètres de long, pour au moins cinq cents kilos. La trace au niveau des griffes s’enfonçant dans le sol indique un spécimen très rare qui pourrait venir des Haradrim, mais la taille de la patte ne concorde pas avec ce spécimen, non celui-là est plus large et bien plus massif. Etant donné que je ne suis jamais venu dans cette région, je ne m’avancerai pas, mais tout indique que l'on a affaire à un béhémoth ancien des cavernes."

Après l'analyse, Frioniel se remit en marche, tout en laissant le soin à son ouïe fine de déceler le moindre écho provenant d'une source menaçante. Firion après quelques minutes de vadrouille, revint en grognant, en indiquant à son maître la marche à suivre. Il se dirigea vers l'ouest, tout en veillant sur ses arrières. Arrivé à l'endroit indiqué par son animal, Frioniel repéra à ses pieds des traces de sang affublées de morceaux de chair encore chauds. Le hunter comprit qu'il avait affaire à une bête enragée.

Frioniel :"Bon sang, ce béhémoth ne chasse pas pour se nourrir, il traque pour tuer. Il est obnubilé par quelque chose, et ce n'est pas de bonne augure. Voyons voir......des poils blancs longs et épais, aucun doute, ce sont des trolls des glaces. Il se pourrait bien qu'ils soient tombés sur la bête sans le vouloir."

Golem : *Il semblerait que ce soit la première créature de cette envergure que tu aies à pister depuis le troll géant des cavernes de Ronoâ pas vrai? Fais attention à toi, elle ne s'arrêtera pas avant d'avoir assouvi sa soif de sang.*

Frioniel ne savait que trop bien à quel point une créature de cette trempe pouvait être dangereuse poussée dans ses retranchements. Il décida alors de rebrousser chemin et de suivre les traces des trolls, pour comprendre comment le bourreau de ceux-ci en était arrivé là. Après une demi-heure de recherche, le chasseur arriva dans une grotte, et ce qu'il vit le fit enfin réagir après toute l'horreur dont il avait été témoin. Deux bébés béhémoths gisaient sur le sol, la gueule déchiquetée et les membres arrachées. Il n'en fallu pas plus pour Frioniel, qui comprit tout de suite ce qui s'était passé. Les viscères étalées sur le sol, ainsi que la forte odeur caractéristique des trolls amena Frioniel à une conclusion terrible ; les bébés béhémoths s'étaient faits dévorés par un groupe de trolls des glaces, qui n'avaient pas pensé aux conséquences de leurs actes. Le temps pressait, et Frioniel devait trouver le reste des trolls, pour les mener directement à la mère, pour mettre un terme à sa colère. D'un seul coup, une branche craqua au fond de la grotte. Une ombre gigantesque se dévoila à Frioniel. Une énorme créature fondit sur lui avec fureur, pour lui asséner un coup de patte. Vif et entraîné à ce genre de situation, le hunter esquiva le coup d'un salto improvisé aidé d'une paroi de glace, avant de décocher une flèche dans le flanc droit de l'animal. Il se retourna puis courut de toutes ses forces en direction des autres traces de trolls qu'il avait aperçues en venant. Derrière lui, un béhémoth ancien des cavernes de quinze mètres de long le traquait, avec pour objectif de le réduire en charpies.

Frioniel :"La flèche n'était pas faite pour la tuer si tu veux savoir Golem, mais uniquement pour la ralentir, bon sang elle cours vite pour son poids, va falloir que je m'y mette à fond décidément! Allez Firion, on y va, pars devant et trouve-moi ses trolls!"

Frioniel dans l'obligation de courir plus vite qu'à l'accoutumée, dû se mettre à quatre pattes, alors que son compagnon prit les devants. Après une course effrénée, Frioniel aperçut au loin une silhouette, qui après un bref contrôle sensitif, lui apporta un peu de réconfort.

Frioniel :"Bon c'est pas un autre béhémoth c'est déjà ça, va falloir le brusquer, j'espère qu'il n'est pas du genre asocial et solitaire!"

Golem : *Ce sera peut-être l'occasion de te faire un ami. Bon dans l'immédiat, j'en conviens, c'est pas le projet.*

Frioniel s'approcha du Silmérian en armure, et l'agrippa en pleine course, pour s'engouffrer avec lui dans une cavité. La cavité était large, et menait à un passage souterrain. Firion revint quelques instants après, en indiquant à son maître que les trolls n'étaient pas loin, il fallait faire vite. Le hunter releva en tendant le bras le silmérian, qui avait été un peu brusqué, et c'était normal, de la chute.

Frioniel :"C'est pas la meilleure des façons pour se présenter mais j'avais pas le choix désolé. Un béhémoth ancien des cavernes femelle en fureur fond sur nous à l'heure qu'il est. Elle a perdu ses deux bébés, qui ont été massacrés par des trolls des glaces. J'ai suivi leurs traces, mais elle m'a traqué, j'en suis sûr. Dans l'immédiat, elle nous a dans le viseur, alors il nous faut trouver ses trolls, pour qu'elle puisse les tuer, et apaiser sa fureur. C'est violent dit comme ça, mais je m'y connais, fais-moi confiance, il n'y a que ça à faire. J'ai besoin de ton aide, si tu veux bien t'y résoudre, je t'en serai reconnaissant."

La tension redescendit d'un cran, et le hunter posa son regard d'émeraude sur le fringuant jeune homme en armure, en attendant une réponse.

Frioniel :"Au fait, je m'appelle Frioniel Hölvengar, et lui c'est Firion, on est ravis de te rencontrer."


Dernière édition par Frioniel Hölvengar le Ven 30 Aoû - 14:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lystö Kharlan
Hôte de l'Esper Odin
avatar

Age : 25
Messages : 6

Gils : 550
Contrée natale : Héra
Classe : Holy Knight
Guilde : Northern Flakes
Grade : Nouvelle recrue

Guide du voyageur
Niveau: 1
Expérience:
0/1000  (0/1000)
Quêtes:

MessageSujet: Re: À la frontière du royaume. [PV Frioniel]   Mar 16 Juil - 16:26

En contemplant l'horizon à travers cette incessante tempête de neige qui commençait à prendre une ampleur inquiétante, Lystö remarqua enfin une silhouette. Celle-ci se déplaçait extrêmement rapidement, comme si elle était poursuivie par quelque chose de très dangereux. C'était bizarre, Odin lui avait indiqué qu'il s'agissait d'un silmérian, mais il semblait se déplacer à quatre pattes. Après quelques secondes de course effrénée, il atteignit la hauteur du jeune paladin qui, qu'en fut sa surprise d'être embarqué brutalement par ce silmérian hybride ! Il l'emmena quelques mètres plus loin à l'intérieur d'une petite crevasse afin de se cacher et expliquer brièvement ce qui se passait, chose qu'attendait bien évidemment Lystö, perdu dans cette situation qui le dépassait, tellement cela s'était déroulé vite.

Odin : « Je ne m'étais pas trompé on dirait. C'est bien un silmérian, bien qu'il ne le soit qu'à moitié apparemment. Ces races sont assez rares et discrètes, on n'en voit pas tous les jours. »

Lystö demeurait quelque peu surpris par l'apparence de son compagnon surprise, mais pas tant que ça finalement. Ce n'était pas la première fois qu'il en voyait, étant assez présents en petit nombre à Méphystö. Bien sur, pas de cette race-là en particulier. Sans reprendre son souffle, l'étrange bonhomme releva le chevalier blanc en le tenant par l'épaule et lui exposa son problème de manière concrète. Il affirma qu'il est poursuivi par un Behemoth femelle dont les petits ont été dévorés par des trolls des glaces. Après ça il lui demanda de l'aide afin de retrouver ces monstres et ainsi apaiser la colère de cette mère vengeresse. Il finit par se présenter en bonne et due forme, lui et son compagnon qui l'avait rejoint sous peu, un vrai léopard.

Lystö : « Frioniel et Firion ? On dirait que vous allez bien ensemble. », dit-il en esquissant un léger sourire.

Mais ce n'était pas vraiment le moment pour taper la discussion, il fallait agir au plus vite. Un inconnu demande de l'aide, ce n'est pas forcément judicieux de le croire sur parole, mais Lystö sentait que ce silmérian était quelqu'un de bien, ça se voyait dans son regard. Odin lui-même avait aussi cette impression. De plus, il en profita pour mentionner qu'il avait quelque chose de commun avec le paladin, sans en dire plus. Mais en repensant à tout ça, Lystö reprit un air inquiet tout en se tournant vers Frioniel.

Lystö : « Euh... Il y a peu, j'ai tué deux trolls des glaces qui avaient décimé un groupe de gardes en vadrouille. J'espère vraiment qu'ils n'étaient pas seuls car si ce que tu dis est vrai, alors ce Behemoth nous pourchassera jusqu'à la fin des temps... Ah ! Mais tu dis que tu suivais leurs traces et que ça t'a amené ici ? Il y a peut-être un espoir alors ! Bien que pour le moment, on est un peu coincé dans cette crevasse. Enfin, moi plutôt, je suis loin d'avoir l'agilité requise pour escalader cette paroi... »

Odin : « Si tu regardais un peu autour de toi, tu verrais que cette cavité coïncide avec un passage souterrain. Par contre, j'ignore où il mène. »

Lystö tourna la tête dans tous les sens jusqu'à effectivement remarquer cette voie. Il faisait assez noir, étant donné que la seule lumière qui parvenait ici était celle venant du dessus. Il se retourna de nouveau vers Frioniel. Ce dernier, éclairé partiellement, dégageait quelque chose de vraiment incroyable. Bien qu'après une course poursuite comme celle-là, il ne semblait pas du tout fatigué, mais surtout, il n'avait pas l'air très inquiet. Ce n'était pas vraiment le cas du chevalier qui n'était pas très rassuré. À son attirail, on pouvait deviner qu'il opérait en temps que Hunter, ami des bêtes et de la nature. Ça lui va comme un gant. D'ailleurs, son léopard ne semblait pas aimer Lystö, et grognait à sa simple vue.

Lystö : « Hé hé... », tremblant légèrement des lèvres.

Soudain, un grognement assourdissant se fit entendre à plusieurs dizaines de mètres. Comme si la bête prévenait ses proies qu'elle était là et qu'elle les trouverait. Ne sachant pas trop quoi faire, il fixa Frioniel des yeux et lui demanda.

Lystö : « Je crois qu'on devrait pas trop rester ici car même si elle ne peut pas nous atteindre, elle peut sûrement tout faire s'écrouler. Tu as une idée derrière la tête pour retrouver ces trolls ? Si tant est qu'ils ne soient pas déjà morts... Je veux bien t'aider ! Mon code d'honneur ne me permet pas d'abandonner quelqu'un dans le besoin ! Mon nom est Lystö, Lystö Kharlan ! Ravi de vous rencontrer aussi, toi et ta... Gloups... »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: À la frontière du royaume. [PV Frioniel]   

Revenir en haut Aller en bas
 

À la frontière du royaume. [PV Frioniel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Royaume perdu d'Arnor
» L'ambassadeur dominicain dément la fermeture de la frontière par son pays.
» Menace de paralysie des activités à la frontière haïtiano-dominicaine à partir d
» Les souveraines du royaume
» [PARTENARIAT]Le Royaume de Zaïrys

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy : Summon's Sanctuary :: RPG ~ Cranä :: Héra. :: Le royaume des glaces d'Azalem.-